© ADELAP.COM

François Chaignaud

Né à Rennes, François Chaignaud étudie la danse depuis l’âge de 6 ans. Il est diplômé en 2003 du Conservatoire National Supérieur de Danse de Paris et collabore ensuite auprès de plusieurs chorégraphes.

Il crée des performances, dans lesquelles s’articulent danses et chants, dans les lieux les plus divers, à la croisée de différentes inspirations. S’y dessinent la possibilité d’un corps tendu entre l’exigence sensuelle du mouvement et la puissance d’évocation du chant, et la convergence de références historiques hétérogènes – de la littérature érotique aux arts sacrés.

Depuis 2005, il s’investit dans un dialogue soutenu avec Cecilia Bengolea au sein de la compagnie Vlovajob Pru, avec qui il crée des œuvres saluées par la critique internationale : Pâquerette (2005-2008), Sylphides (2009), Castor et Pollux (2010), Danses Libres (2010), (M)IMOSA (coécrit et interprété avec Trajal Harrell et Marlene Monterio Freitas, 2011), altered natives’ Say Yes To Another Excess—TWERK (2012), Dub Love (2013) et DFS (2016).

François Chaignaud est artiste associé à Bonlieu Scène nationale Annecy aux côtés de Cecilia Bengolea.

 

Akaji Maro 

Akaji Maro est né en 1943 dans la préfecture de Nara au Japon.
En 1965 il co-fonde Jokyo-Gekijo avec l’acteur et réalisateur de renom Juro Kara, sous l’influence marquée d’Hijikata. Au sein de leurs productions et grâce à son approche personnelle et spectaculaire du jeu d’acteur, Maro est reconnu comme incarnant une « théorie physique privilégiée ». Il inspirera de nombreux artistes performeurs durant les années 1960 et 70.

En 1966, il étudie avec Tatsumi Hijikata, pionner du buto.
En 1972, Maro fonde Dairakudakan, compagnie dans laquelle il emmène sa technique performative spectaculaire au cœur des pièces de danse buto. Un de ses enseignements de base, Temp-Tenshiki, a vite été controversé au Japon, mais également à l’étranger, après ses débuts tonitruants dans divers festivals de danse en France et aux Etats-Unis (1982).

Depuis, le buto a influé sur la scène de la danse, à l’international. Maro croit en la pratique ichinin-Ippa (« un danseur », une école et l’idée que chaque individu doit pouvoir être capable d’exprimer, créer son propre vocabulaire de mouvements), a recueilli des danseurs émergeants et est à l’origine de nombreux groupes de buto tels que Ushio Amagatsu (Sankai Juku), Carlotta Ikeda (Ariadone) et Ko Murobushi, etc...

Maro a été confronté en tant qu’acteur danseur, réalisateur et chorégraphe à diverses formes d’art, à travers le monde. Il a aussi été à l’affiche d’importants films indépendants à succès tels que Kikujiro no Natsu (réalisé par Takeshi Kitano), Room (réalisé par Shion Sono), Kill Bill (réalisé par Quentin Tarantino).