Jean-Louis Fernandez

Siamese Cie est le nouveau nom artistique de Rosalba Torres Guerrero et Koen Augustijnen . Cela fait plus de 20 ans que le duo fait partie du paysage belge et international de la danse. À l'avenir, ils souhaitent consolider cette histoire commune. La traduction d'états émotionnels à travers la physicalité est un élément central de leur trajectoire et de leur recherche artistique. La danse comme art, pour parler d'humanité.

Koen Augustijnen

Koen Augustijnen rejoint en 1991 Les ballets C de la B, d’abord comme danseur dans des pièces d’Alain Platel comme Bonjour Madame, La Tristesa Complice et puis comme chorégraphe permanents de la compagnie en 1997, ou il a créer 8 spectacles qui sont tournée souvent en France comme par example bâche, Import-Export et Ashes. En 2013 il choisi de mener un parcours en freelance. D'abord Badke en 2013 au KVS. Également en 2013, il crée Gudirr Gudirr. Une collaboration unique en Australie avec la danseuse ‘aborigène’ Dalisia Pigram pour la compagnie Marrugeku dont le travail est concentré vers une danse interculturelle innovative.ll est invité entre autres au Staatstheater d’Oldenburg en 2014, puis en 2015 au Konzert Theater de Bern, il a aussi collaboré avec le metteur en scène Ivo van Hove à Amsterdam et avec le Maqamat Dance Theatre à Beyrouth.

C’est en 2013 que pour la première fois Rosalba Torres Guerrero et Koen Augustijnen décident de s’associer pour mettre en scène une pièce chorégraphique, Badke, qu’ils ont imaginé suite à une proposition de la dramaturge d’Alain Platel, Hildegard De Vuyst. Ce travail, réalisé avec des danseurs vivant dans la Cisjordanie occupée, a connu un immense succès mondial et leur a donné envie de continuer ce partenariat. D’abord en créant Hochzeit pour le Staatstheater Mainz pour vingt danseurs et cinq acteurs, puis en créant leur compagnie, la Siamese Cie en 2017. Outre un travail amorcé pour leur prochaine création, ils ont déjà entrepris plusieurs projets sur le territoire la saison dernière, notamment auprès de détenus, de danseurs semi-professionnels et professionnels, d’associations de quartier, en lien avec leur dernière spectacle (B), piéce pour 3 boxeurs et 7 danseurs contemporaine, créer en 2018 pour Siamese Cie.

Rosalba Torres Guerrero

Rosalba Torres Guerrero fait sa formation de danseuse au Conservatoire de Genève jusqu’à son entrée dans le CNDC l’Esquisse à Angers. En 1995-96, elle commence sa carrière professionnelle chez Philippe Decouflé avec la création de Décodex. Aprés une passage à la compagnie du Deutsches Nationaltheater de Weimar sous la direction d’Ismaël Ivo, elle débute en 1997 une longue aventure de presque neuf ans avec la compagnie Rosas d’Anne Teresa de Keersmaecker pour entre autres les créations célèbres Drumming et Rain. En 2015, elle rejoint Les ballets C de la B d’Alain Platel, pour quatre spectacles marquants, VSPRS, Pitié, Out of Context, et C(h)oeurs. Rosalba joue en allemand et danse, au Schauspielhaus de Hambourg, le rôle de Cassandre, dans les creations Troyennes et Die Rasenden, de Karin Beier. En 2011, Les ballets C de la B produise Pénombre son premier projet personnel, un duo danse-vidéo et Yann Le Quellec la choisit pour le rôle principal du film atypique Je sens le beat qui monte en moi. Puis elle danse dans quatre productions de Krzysztof Warlikowski, où elle a été très remarquée dans Phèdre(s).