© Ali Tollervey© Ali Tollervey© Ali Tollervey© Ali Tollervey© Ali Tollervey

DANSE — L'enfer est sur terre et nulle part ailleurs ...

Cette nouvelle création est une expérimentation collaborative consacrée à l'interface entre nature et artifice du corps humain. Les deux chorégraphes Cecilia Bengolea et Florentina Holzinger unissent leurs forces pour confronter les limites du corps et de sa représentation en relation avec la nature.

La pièce révèle une transformation androïde opérée par l'imagination vers une autre forme de conscience qui excède le corps humain biologique et anatomique. Elle évoque des corps minéraux qui adaptent leurs formes d'existence et investissent la relation entre l'homme et son environnement. Plusieurs épisodes se succèdent où des insectes hybrides évoluent dans un lac de vase et chantent des fables, dans un environnement dont l'imprévisibilité des conditions force à une constante adaptation. À travers un conditionnement physique et sensoriel au cœur d'un paysage infecté et gluant, on assiste à la défiguration d'un monde.

contact ART HAPPENS



"Les insectes ont occupé nos corps. Nous sommes l'infection de notre propre environnement, nous sommes indifférents à la nature. Nous avons volontairement offert nos corps aux insectes. Nous n'avons rien à dire. Nous avons invité les insectes à devenir les hôtes de nos corps et à envahir l'institution culturelle, ce théâtre. Nous ne savons rien. Nous avons vidé nos corps de toute mémoire, pour faire place à la vendetta des insectes."

CREDITS
Conception : Cecilia Bengolea et Florentina Holzinger
Performance : Cecilia Bengolea, Florentina Holzinger, Valeria Lanzara, Erika Miyauchi 
Régie et vidéo : Dominique Palabaud
Production déléguée : Vlovajob Pru
Coproductions : Bonlieu Scène nationale Annecy, deSingel Anvers, Productiehuis Theater Rotterdam, ImPulsTanz Festival Vienne, Tandem Scène Nationale Arras-Douai