© Anna Van Waeg© Anna Van Waeg© Anna Van WaegDetail of an illumination in codex Lucca, Bibliothèque d’État de Lucques, MS 1942, fol.135r

MUSIQUE/DANSE/INSTALLATION - SYMPHONIA HARMONIæ CæLESTIUM REVELATIONUM — Chaignaud & Brébant donnent à entendre l'oeuvre musicale de Hildegard von Bingen, religieuse bénédictine du XIIe siècle. Aujourd'hui, ces mélodies sont disparues des canons modernes, mais en réalité elles sont au fondement de la tradition musicale européenne.

François Chaignaud et Marie-Pierre Brébant plongent le spectateur dans cet univers grégorien à travers une séance musicale de deux heures et demie. Le duo interprète « par cœur » l’intégralité des 69 monodies connues à ce jour dans une version pour voix et bandura, un instrument à cordes traditionnel ukrainien. Chant après chant, leurs corps deviennent des archives musicales qui éclairent autrement les origines de la culture occidentale. Les tonalités si caractéristiques de von Bingen surprennent l’oreille et résonnent comme des « anomalies » musicales.

Aux frontières de l’installation méditative, du concert et de la chorégraphie, Symphonia Harmoniae Caelestium Revelationum offre un espace pour contempler ce passé musical et spirituel oublié. La réunion du corps, de la voix et de la bandura fait émerger une image, une danse, une sculpture. L’ensemble culmine dans une vision extatique où le sacré renoue avec le charnel.

Pour cette pièce, ils collaborent avec la maison Maureunrol’s basée à Riga, qui crée pour eux un costume entre l’Arte Povera, le street wear désabusé et l’hallucination.

Sculpture visionnaire, danse et concert à la fois, cette performance s’appuie sur la mémoire d’un répertoire, d’une histoire et de manuscrits qui illuminent notre présent, et qu’il est urgent de ne pas laisser aux fanatiques, aux nostalgiques ou aux spécialistes.

contact ART HAPPENS

Symphonia Harmoniæ Cælestium Revelationum - Teaser Les Brigittines mai 2019 (Kunstenfestivaldesarts) from ART HAPPENS on Vimeo.

 

PODCAST



« Cette pièce offre un espace pour contempler ce passé musical et spirituel oublié. La réunion du corps, de la voix et de la bandura fait émerger une image, une danse, une sculpture. L’ensemble culmine dans une vision extatique où le sacré renoue avec le charnel. » - lebruitdebruxelles.com

DOSSIER DE PRESSE




CREDITS

Conception et interprétation: François Chaignaud et Marie-Pierre Brébant
Chant et danse: François Chaignaud
Bandura et adaptation musicale : Marie-Pierre Brébant
D’après l’oeuvre d’Hildegarde Von Bingen (1098-1179)
Scénographie: Arthur Hoffner
Création Lumière: Philippe Gladieux
Création et mise en espace sonore: Christophe Hauser
Régie générale: Anthony Merlaud / François Boulet
Prosodie latine: Angela Cossu
Production: Vlovajob Pru
Coproduction: Bonlieu Scène nationale Annecy – Kunstenfestivaldesarts, Bruxelles, Belgique – Pact Zollverein, Essen, Allemagne – centre chorégraphique national de Caen en Normandie, direction Alban RICHARD dans le cadre de "l'Accueil-Studio " / Ministère de la Culture et de la Communication – BIT Teatergarasjen Bergen, Norvège – Arsenal/Cité musicale, Metz – CN D Centre national de la danse – MC93 - Maison de la Culture Seine-Saint-Denis, Bobigny — Les 2 Scènes, Scène nationale de Besançon — La Bâtie - Festival de Ge- nève, Suisse — TANDEM, Scène nationale

Première: Kunstenfestivaldesarts 2019