Art Happens

Festival d’Automne à Paris 24-25 & ART HAPPENS

© Festival d'Automne à Paris

Après plusieurs années de partenariat pour le travail de Trajal Harrell et d’Alice Ripoll, ART HAPPENS et le Festival d’Automne à Paris ont décidé d’aller plus loin dans leur collaboration et de travailler ensemble à la diffusion du travail d’artistes internationaux en Europe.

ART HAPPENS et le Festival d’Automne à Paris renforcent ensemble les tournées européennes d’artistes internationaux. Pour la saison 2024-2025, nous collaborons avec Satoko Ichihara (Japon) pour le spectacle Yoroboshi: The Weakling, Wichaya Artamat (Thaïlande) pour Baan Cult, Muang Cult et Alice Ripoll (Brésil) pour Zona Franca avec Cia. Suave. Leurs créations sont coproduites par le Festival d’Automne et seront présentées lors de sa 53ème édition.

Satoko Ichihara (Jp)

Yoroboshi : Le Faible (new)

dates de tournée
© Satoko Ichihara

Yoroboshi : Le Faible – Au travers d’un spectacle de marionnettes queer et vivant, inspiré du théâtre japonais bunraku, la dramaturge et metteuse en scène Satoko Ichihara revisite l’ancienne légende de “L’Aveugle vulnérable” (Shuntokumaru). Dans la version originale, les enfants sont abandonnés, les malades discriminés mais tout le monde est sauvé à la fin. Ici, la pensée d’Ichihara va bien au-delà de cette histoire tragique et de la simple opposition entre le bien et le mal. Une troupe de poupées gonflables, de mannequins de vitrines et d’autres créatures incarnent des êtres humains avec leur destin, leurs désirs et leur violence. L’actrice Sachiko Hara nous guide à travers l’histoire en tant que conteuse (gidayu). Le musicien expérimental Kakushin Nishihara combine le son traditionnel du satsuma-biwa avec le son et la musique électronique pour créer une bande sonore extraordinaire qui accompagne le spectacle. Ensemble, ils font avancer l’histoire, servant de médiateurs entre les univers et donnant vie aux marionnettes.

dates de tournée

Wichaya Artamat (Th)

Baan Cult, Muang Cult (new)

© Anna Van Waeg

Devant nous, deux petits appartements : deux femmes occupent l’un, deux adolescents passent du temps ensemble dans l’autre. La même radio d’état thaïlandaise omniprésente y diffuse alternativement informations, musique traditionnelle, propagande et publicités. Soudainement, les conversations fusent des deux côtés : les femmes parlent de manière animée de leur fin de vie, alors que les garçons se remémorent le film Little Buddha de 1993 visionné à l’école, leur béguin ressenti pour Keanu Reeves dans ce film et comment, rentré chez lui, l’un d’eux s’était senti sexuellement attiré par Bouddha. Wichaya Artamat porte un projet irrévérencieux sur la Thaïlande contemporaine où religion, armée et monarchie sont intouchables. Après le succès de This Song Father Used to Sing (2019), Artamat renoue avec un théâtre naturaliste tout en jeu subtil, gestes quotidiens et petits détails. En nous plongeant dans une perception presque cinématographique de deux appartements de Bangkok, il dépasse le simple récit pour exprimer satiriquement ce qui ne peut l’être ouvertement. Avec poésie, tendresse et moments comiques, Baan Cult, Muang Cult (le culte de la Maison, celui de la Nation) est une exploration inattendue du culte de la structure sociale thaïlandaise.

© Renato Mangolin

Cia. Suave – Alice Ripoll et Cia. Suave ont créé un espace de quête de liberté, à la fois celle des artistes interprètes et celle du public. Une autre zone franche, plus sombre celle-là, semble se répandre dans l’économie mondiale. Zona Franca utilise des éléments rituels tels que la transe et le vertige, provoqué par les tambours. La nouvelle création poursuit le travail de recherche mené par le groupe dans les spectacles précédents, Suave et Cria, sur le rapport entre les danses urbaines et populaires au Brésil et la mise en scène contemporaine. Ils se posent la question “Quelles voix portent ces danses, que pouvons-nous exprimer à travers elles ? Au-delà de “Passinho”, cette création présente des éléments de danse contact, de théâtre, de recherche vocale, d’Afro house, Sabala, Tiktok, et des danses du nord et nord-est du Brésil, telles que Pisadinha et Brega Funk.

More info

INFO
DateSpectacleArtisteVille PaysOrganisation/Lieu
07.11.2024Yoroboshi : Le FaibleSatoko Ichihara (jp)Paris (fr)Festival d'Automne à Paris/Théâtre de Gennevilliers
08.11.2024Yoroboshi : Le FaibleSatoko Ichihara (jp)Paris (fr)Festival d'Automne à Paris/Théâtre de Gennevilliers
09.11.2024Yoroboshi : Le FaibleSatoko Ichihara (jp)Paris (fr)Festival d'Automne à Paris/Théâtre de Gennevilliers
10.11.2024Yoroboshi : Le FaibleSatoko Ichihara (jp)Paris (fr)Festival d'Automne à Paris/Théâtre de Gennevilliers
11.11.2024Yoroboshi : Le FaibleSatoko Ichihara (jp)Paris (fr)Festival d'Automne à Paris/Théâtre de Gennevilliers
15.11.2024Yoroboshi : Le Faible (option)Satoko Ichihara (jp)Antwerp (be)DE SINGEL
16.11.2024Yoroboshi : Le Faible (option)Satoko Ichihara (jp)Antwerp (be)DE SINGEL