© Mirjam Devriendt© Mirjam Devriendt© Mirjam Devriendt© Mirjam Devriendt

THÉÂTRE — Le spectacle commence lorsqu’une personne entre en scène, se dirige nonchalamment vers le microphone, l’ajuste et se met à parler.

La personne qui va faire cela est douée pour débuter le spectacle. Tout le monde aurait aimé jouer cette scène, mais le destin n’a désigné que l’un d’entre nous.

Il n’est pas facile d’ouvrir un spectacle. C’est une grande responsabilité, parce que si les premières phrases sont bien dites, si elles passent bien, c’est de la pure magie.

Lorsque vous commencez le spectacle, vous donnez le ton pour toute la représentation. Et c’est vraiment, top... L’ouverture, bien sûr, ne peut pas durer éternellement. Le reste du spectacle doit avoir lieu, et non, nous n’allons rien vous révéler. Mais faites-nous confiance, nous vous raconterons des histoires.

Dans Every Word Was Once An Animal, Ontroerend Goed danse sur la ligne fine entre la vraie vérité et l’autre vérité. Oubliez ce que vous venez de lire. Rappelez-vous simplement qu’une demi-vérité est souvent un gros mensonge.

contact ART HAPPENS

Every Word Was Once An Animal - Trailer from Ontroerend Goed on Vimeo.

CREDITS

Metteur-en-scène : Alexander Devriendt
Acteurs : Aaron J. Gordon, Bastiaan Vandendriessche, Charlotte De Bruyne, Karolien De Bleser, Shôn Dale-Jones
Texte : Alexander Devriendt, Angelo Tijssens, Charles Purcell & cast
Techniciens (tour): Pepijn Mesure, Koen de wilde
Scénographie and technique: Babette Poncelet, Pepijn Mesure, Thibault Annoot (intern)
Costumes : Valerie Le Roy, Leentje Kerremans
Production : Marie Peeters, Fien Vandermeersch (intern)
Planification des tournées : Charlotte Nyota Bischop
Graphisme : Nick Mattan
Vidéo : Angelo Tijssens (regie) & Maxime Lahousse (DOP)
Photographie image promotionelle : Sanne De Wilde
Photographie scène : Mirjam Devriendt
Direction : David Bauwens & Wim Smet
Diffusion : ART HAPPENS
Coproduction : Perpodium (B) Theatre Royal Plymouth (UK) Kunstencentrum Vooruit (B) Richard Jordan Productions (UK)
Avec le soutien du gouvernment flammand et de la ville de Gand.
Ce spectacle a été rendu possible grâce au soutien de la mesure Tax Shelter du gouvernement fédéral belge