© Orpheas Emirzas

PERFORMANCE — Dans The Return of La Argentina Trajal Harrell se situe à l’intersection du voguing et du théâtre chorégraphique japonais le butō, fondé par Kazuo Ohno et Tatsumi Hijikata. Un solo qui s’inscrit dans une double approche : chorégraphique et visuelle.

Antonia Merce (nom de scène: La Argentina), danseuse espagnole très connue à son époque, avait inspiré Kazuo Ohno et Tatsumi Hijikata pour leur pièce emblématique Admiring La Argentina. Trajal Harrell a retrouvé les sensibilités clés du voguing dans cette danse butō traditionnelle.

La Argentina avait reçu une éducation classique et ses performances reflétaient plus sa personnalité particulière et sa théâtralité à travers ses gestes qu’elles ne constituaient une contribution spécifique à la danse traditionnelle espagnole. Admiring La Argentina, lui rend hommage, sans pasticher son style gestuel. 

contact ART HAPPENS







Par ailleurs le voguing est lui inspiré par le mouvement des mannequins de mode. On pourrait qualifier cette performance de la façon suivante : Trajal Harrell fait voguer Ohno, Hijikata, La Argentina et Mercé et met ainsi à jour une structure des relations dansées.





CREDITS

Chorégraphie et réalisation : Trajal Harrell
Directeur technique : Jean Stephane Kiss
Costumes : Comme des Garçons et les interprètes